Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for septembre 2017

cardamome.
.
.

Très cher Monsieur P.,

Vous m’affirmez, dans votre dernier courrier, vouloir connaître la recette de la célèbre Madeleine de chez vous alors que votre laboratoire expérimental en détient tous les secrets. Et ce, depuis le début du XXe siècle.

Votre insistance me pousse à envisager un retour à la source d’ici quelques semaines afin d’en restituer arôme et goût.

Mais tout d’abord, très cher P., permettez moi d’émettre quelques réserves quant à l’exactitude des proportions et ingrédients, dans la mesure où ma « S.M.A.R.T. », (Serial Machine à Remonter le Temps), ne détient que peu de compétences en précision dans la Madeleinologie.

Je vous demanderai donc d’effacer un maximum de données préexistantes sans pour autant altérer la saveur initiale, de façon à réinventer quelque chose de novateur tout en préservant son caractère original. Un entendement hors du commun et une entière coopération seront nécessaires à la constitution de l’appui solide qui permettra la réalisation de ce projet en toute confiance.

Pour faire une Madeleine de P., à quelques semaines d’ici :

Sur l’étagère où vous stockez votre historique, prenez un événement doté d’une forte charge émotionnelle.

Associez à cet événement un élément remarquable.

Malaxez soigneusement l’ensemble de façon à rendre indiscernable ses composants.

Laissez reposer suffisamment longtemps pour ne plus y penser.

Un jour, par hasard, allez faire du rangement dans l’étagère.

Vous ne manquerez pas de remarquer qu’elle dispose d’un espace inoccupé.

Laissez flotter librement la sensation qui accompagne cette découverte.

Elle fera une progression silencieuse et invisible en vous, jusqu’au moment où elle
rencontrera dans le champ de la réalité des cinq sens l’élément remarquable associé par son fil d’Ariane à l’événement effacé de l’historique.

Débobinez.

Au bout se trouve la Madeleine.

Arrosez-la de tendresse et de gratitude parsemées d’éclats de réminiscence.

Dégustez le bonheur des retrouvailles.

Cher, très cher Monsieur P., je vous devine, vous allez vous demander où sont les épices dans la recette, et bien sûr, je ne saurai quoi vous répondre.

Avez-vous identifié l’élément remarquable qui vous est propre ?

Ou est-il nécessaire de reprogrammer un autre voyage en S.M.A.R.T. ?

En vous souhaitant bonne réception.

Votre fidèle amie de tous temps.

Cardamone Cyclopédie

Publicités

Read Full Post »