Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2019

.
.
L écume des jours Audrey Tautou Romain Duris Mood-Indigo
.
.
L’écume, c’est ce qui reste quand on a tout oublié.
Cherchez, Dieux de l’Olympe, parmi les bulles de sel d’une fleur,
D’une anémone endolorie par le labeur.
Dans les cheveux de la Gorgone se tient son heure.
Mais l’heure n’est pas aux souvenirs,
Elle est à toi, à l’avenir,
Et ton tabac qui bourrera,
La pipe d’écume ne reviendra,
Que lorsque tu auras la joie,
Et la clarté d’une fontaine,
Que lorsque tu auras la foi,
Et la bonté d’une souveraine.
.
.
capitaine-haddock-est-celebre-pour-ses-jurons-tres-sophistiques-
.
.

Read Full Post »

.
.
Oeuf cosmique
.
.

 

Il était une fois, un œœuf.
C’est pas nouveau.
C’est pas non plus pas très original.
Comme début, sauf à une virile près.
Pardon, une Virgile.
Euh non, pas encore ça.
Non alors quoi ?
Ben une virgule ?
L’ œœuf était un œœuf tronqué troqué au marché du Marais contre un œœil de bœœuf.
Elle s’en bat l’œœuf, vous allez me dire !
Et vous n’aurez pas tord.
Cet œœil là valait bien plus que la grenouille, bien plus que le troupeau de vaches, valait plus que le bœœuf dans l’œœuf.
Cet œœil là dizæ-je valait au moins le bœœulœœuf de la création.

Lætitia pensais au côté ærien de la question.
Lætitia n’est pas une poule.
Donc elle ne parle pas.

Côt.

Voici la question :

Que voit le poussin de Lætitia en sortant du côté ærien de l’œœuf par l’œœil de bœœuf ?

C’est à vous.

Read Full Post »

Serpent d'Airain
.
.
.

L’avenir dessinait ses ailes de verre
Et la glace figeait de son regard d’acier.
Au dehors le chaos,
Au dedans tout est mort.
L’étain noir recouvrait d’une ombre tous les murs.
Au centre de la sphère,
Dans le silence des limbes,
Miroitait d’un œil pourpre,
Comme une fleur de sang,
Aux pétales de velours.
L’avenir dessinait ses ailes de vert acier,
Lors qu’on croyait perdu le monde.
Dépliant une grandeur d’on ne sait quel dossier,
L’aigle vit sa mission
S’emparer de la clef.

Read Full Post »

karine-deshayes-carmen-nest-pas-une-femme-vulgaire

.
.
.

Loin de toute agitation littéraire, l’esprit se pose les questions essentielles à son sens en se taisant. Lorsque surgit parfois une bulle de conscience, dont la poussée d’Archimède suffit à entériner toutes les théories des annales éthiques, l’odeur reconnaissable permet d’identifier son origine.
Elle se présente mixte, odorante ou pustulomiasmique.
Dans ces moments là, une reconstitution événementielle s’impose d’elle-même.
Et dans ces cas-là, et dans ces cas-là seulement, une poussée en direction de la synthèse du Bouddhisme et du Christianisme vient à s’instaurer.
Choisir la bonne attitude pour traverser les mauvaises odeurs relève des fondements du Bouddhisme.
Savoir leur trouver une essence est un de ceux du Christianisme.
Ce qui dépucera l’oreille du murmure de chien, c’est que le chat affirme qu’il n’attend plus rien de ce monde car il a le sentiment d’avoir pris ce qui lui revient en aimant le chien et inversement.
.
Aymeric Alagna
.
.
.
Comment prétendre que la Nanovrille est absolue, intégrale, writting, eating, papilling, bestum, corporum, but imbecillum ?
En décimant les pieux branlants.
On commence comme ça : Décîme-moi un mouton, dit le petit Grince à l’Antoine qu’à perdu son Navion.
J’ai Rocru la Décence, Débyclé l’épinglaud, esperger le pâté d’un niveau forcené.
Avec ça, le petit Pince sans dire la Finasse d’Hesse Cargo.
– La nuit, tous les Cargos sont pris, dit le saint Pertard.
– C’est la Fosse la plus insondable qui prétend l’éclairer, lui répond le Grose à l’oeil Perfide.
– Je ne suis Personne, ni Perdu, ni Pertinent, ni Perfusion, carrément Perçu par ceux qui ne connaissent ni l’Aveu, ni la dent.
– Le Cargo n’est plus de ce monde ma pov’Lucette ! C’est bien foutu la vie, z’out Zanzibar pour retrancher le monde, z’auront pas la besace ni la foraine. Z’en sont pas à leur coup d’essais ma Grose Dame !
La Poélée d’à côté rit des côtes dans l’pâté mais le nénuphar a la vrille bien plantée et son Saint Exaspéré finira bien par l’écraser !

Si vous arrivez à décorcher cette Bulle d’Archimède, alors là !
Je vous offre une place aux Orangeries de Chorège.

Read Full Post »