Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for avril 2014

L’abri du charme

Mon feuillage est un havre,
Ma parure un asile,
Les oiseaux de passage,
Tissent de mille brindilles,
Leurs nids. Et leur ramage,
Fait un doux babillage,
Qui chante un air subtil,
Où le bonheur faufile,
Pour broder son message,
Que la vie est fragile,
Et l’encre indélébile,
D’une plume gracile,
S’inscrit sur mes branchages,
Dans le jeu de l’ouvrage,
Pour qu’un refuge sans âge,
Qui de son domicile,
Tresse le temps à l’usage,
Soit repos de l’exil.

Publicités

Read Full Post »

c3a9critoire-vanishingintoclouds3

La consigne ; Construire un texte court avec les mots suivants :

Dentifrice, délicatesse, deux, débrouillard, désirer, danse, danger, diplodocus, dentier, désordre, décalquer, drastique, douceur, dédain, désormais, dentelle, dromadaire, don, dédale, déballage, doryphore, drôle, départ, disque, déclin, distiller.

http://leslecturesdasphodele.wordpress.com/2014/04/07/les-plumes-26-resultats-de-la-collecte-pour-les-mots-en-d/#comment-47775

Changement de décor

Quand un diplodocus porte un dentier, ça distille un drôle de désordre ! Mais quand deux doryphores dansent avec dédain sur le déclin de la délicatesse, ça constitue un danger qui n’a rien de drôle ! N’en retirez aucune conclusion drastique, surtout lorsqu’un dromadaire un peu plus débrouillard que les trois autres réunis a le don de décalquer la définition du respect en douceur, pour remonter le dédale de la diplomatie, sans déballage, tout en dentelle. Il suffit pour cela de désirer prendre un nouveau départ, sans que le sillon du disque soit rayé, juste en changeant la marque du dentifrice. Désormais, chacun d’entre eux pourra en rire.

Jurassique édition

Le tango du doryphore ? Quelle drôle de danse ! Il aurait fallu être un peu décalqué pour ne pas voir sous la dentelle crochetée des pas de l’insecte l’approche du déclin, tout en délicatesse, le déballage du désordre, le disque du dédain. Trop débrouillards pour passer à côté, les anciens, surnommés les diplodocus, distillaient leurs liqueurs pamphlétaires comme on astique l’argenterie ou les dentiers, avec constance et dévotion. Une larme de dentifrice, deux gouttes de douceur, il fallait que ça brille. Et ça brillait, sous les feux du danger, ça éclaboussait, même ! Ils pratiquaient ce sport drastique quotidiennement, filant le dédale des mots à défriser les dromadaires, enfonçant le clou du départ désormais inévitable. C’était un véritable don que celui de désirer y voir encore la lumière scintiller.

Read Full Post »

Le rouleau compresseur

Les rois du monde se frottent les mains,
Quand le troupeau courbe l’échine,
Sous la dictature anodine,
Des stratégies de margoulins.
Protocole et contrôle font loi,
A remplir tous les espaces vides,
Abrutissant de tâches stupides,
Sous la menace en tapinois.
Le formatage est un poison,
Qui joue dans l’ombre des prisons,
Pour installer l’imprégnation,
Et tuer l’œuf de la raison.
Quand l’humain touchera le fond,
Quelle sera sa révolution ?
En attendant il nous écrase,
De son rouleau abêtissant,
Je vois d’ici son fiel qui jase,
Pour niveler les résistants.

Read Full Post »

« Newer Posts