Feeds:
Articles
Commentaires

Archive for novembre 2010

Chaos

A l’envers
La tête en courant d’air
Elle promène ses émois
Bouleversée par la joie
Angoissée et glacée
A l’idée qu’il pourrait
Etre encore partagé
Par l’errance du doute
Abandonnant les joutes
La laissant seule en route.

Read Full Post »

Acrostiche tautogramme

Jours jalonnés de jouissances
Alternant activement ses aspects
Charmant chaleureusement son cœur
Qui quitte la quiétude des quadrants
Usés uniquement par l’uniformité
Eteinte et évidée de toute étreinte
Souffrant de ses solitaires silences.

Read Full Post »

Sans faute

Judicieusement
Avec ou sans accord
Cherchant l’inspiration
Qui vient d’une passion
Unique et sans nul tort
Etrangement
Si prolifique.

Read Full Post »

Jacques a dit

Jacques nous avait toujours dit
Que Jacques un jour dirait ceci
Jacques a dit lève toujours le doigt
Pour demander quand tu ne sais pas
Jacques aurait dit va te coucher
Plutôt que des ordres nous donner
Jacques nous dira donc mouche-toi
Pour dire bonjour à la dame qui doit
Venir me voir tout à l’heure chez moi
Jacques rajouterais pourquoi pas
« Mais surtout pas avec les doigts »
Jacques rétorqua ça suffit comme ça
Je ne joue plus à ces jeux là
Jacques a dit « Dit merci à la dame »
Et du coup se prit une sacrée mandale
Par Jacques qui soudain excédé
N’en pouvant plus lui mit ce taquet
Pour finir Jacques n’a plus rien dit
Et « Jacques a dit » fût interdit.

Read Full Post »

Parade amoureuse

Saint Jacques de la marche
Sous ses faux airs bravaches
Fait juste un peu son fier-à-bras
Avec sa bouteille de soda
Devant la midinette effrontée
Vêtue d’une minijupe froncée
Qui l’observe d’un sourire amusé
Ne perdant rien de ses niaiseries
Décidée à l’aimer ainsi
Puisqu’elle a déjà vu en lui
Les qualités sous le boisseau
D’un personnage sensible et beau
Qui fait sa cour avec brio
Jouant des allures de héros
S’amusant de joyeuses cabrioles
Sans chercher à y mettre un bémol.

Read Full Post »

Colique liquidée

Saint Severin fait son baratin
Mais il est triste comme un chien
Du coup c’est un virus qui l’accrocha
Lui collant une courante à tout va
Epuisé par une nuit liquéfiée
Il finit par appeler les pompiers
Conclusion plutôt que de faire semblant
Va te coucher tant qu’il est encore temps.

Read Full Post »

Cette année

Cette année me dit-on sera celle de l’amour
Qui viendra éclairer de ses plus beaux atours
Nos âmes émerveillées par ses feux magnifiques
Vibrant à l’unisson dans des espaces magiques
La rencontre qui s’annonce dans un troublant éclair
Où s’abattra ce coup d’orage et de tonnerre
Fera de nos deux vies ces instants à jamais
Emplis de nos bonheurs et de sérénité
Mon ciel parait si calme, pourtant sous le manteau
Mille étoiles d’arc-en-ciel brillent et me donnent chaud
Et je sens la lourdeur d’un climat tropical
Annoncer sa mousson au détour d’un regard
Et je sens la clarté approcher sa lumière
Dissipant les ténèbres encore sous mes paupières
Ah que ces doux instants ne finissent dans l’impasse
Même si celle où j’habite n’a rien d’une nasse.

Read Full Post »

SEVERINE

Silencieuse ou bavarde
Elle y va de sa touche
Vivant dans un espace
Ecarté de ce qui repousse
Radicalement la folie
Illustre qui l’habite
Ne lui offrant que l’abri
Et l’oasis de l’asile.

 

En hommage à une Séverine
Que j’aime beaucoup.

Read Full Post »

Une graine tu as semé

Havre de paix voué à l’éternité
Je respire enfin tes effluves enchantés
Dans mon décor sinistre et dépouillé
Un jour tu es venu planter
Une graine d’amour illimité
Cette graine s’est mise à pousser
Dans mon cœur où tant d’aridité
Régnait en maître sur ma destinée
La petite graine a fait une grande forêt
Où nos mondes endormis se sont réunis
Dans la joie douce de la félicité
Et aucun bûcheron ne vint nous décimer.

Read Full Post »

Caractère sacré

Les histoires d’amour ont un caractère sacré
Mais quand plus rien des deux ne vient se relier
Les histoires d’amour à l’oubli se délient
Et c’est de ne plus rien partager qu’elles meurent
Même si parfois du reste un sentiment demeure
La fidélité s’enracine dans la joie de l’échange
Si plus rien ne vient nourrir nos deux anges
Alors pourquoi plus longtemps continuer l’histoire
Si en plus elle se dépouille des plus minces espoirs
Adieu mon doux ami, adieu et bonne chance
La vie m’appelle ailleurs pour d’autres danses
Et si mon cœur se serre n’y voyez pas l’errance
Mais bien que vous aviez une sacrée importance.

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »